La Sophrologie caycédienne

 

La sophrologie caycédienne

 

“Une science, un art, une philosophie”

 

 

Sa devise : “UT CONSCIENTA NOSCATUR” (pour que la conscience soit connue)

Son évolution :

Aujourd’hui nous parlons de Sophrologie Caycédienne( SC ) pour se démarquer des différents courants qui ont pris le nom de sophrologie et qui utilisent d’autres méthodes que la méthode Isocay reconnue par la Fédération Mondiale de Sophrologie et regroupe les sophrologues caycédiens.

La SC est une science vivante évoluant constamment en suivant la recherche renouvelée sur la conscience humaine.

 

 Sa définition :

La SC est une science fondamentale et une école qui étudie la conscience humaine et les valeurs de l’existence, en partant de nouvelles conceptions inspirées de la Phénoménologie, par des procédés originaux qui lui sont propres.

 

 

De quoi s’agit-il ?

La (SC) repose avant tout  sur un entraînement “vivantiel” avec 12 degrés de Relaxation dynamique, 3 techniques clé et plusieurs intermédiaires.

Elle se pratique en 3 cycles, (fondamental, radical et existentiel ) qui permettent d’activer progressivement tous les paramètres de la conscience. C’est avant tout une approche phénoménologique.

« C’est une science fondamentale, qui s’intéresse aux fondements, à l’origine même du phénomène humain, à ce sans quoi il ne serait pas un être humain. »

La SC favorise l’expérience vécue dans la conscience que l’école caycédienne nomme « Vivance phronique »: ce qui se vit  profondément dans l’instant.

«  Le concept de vivance phronique représente le grand apport du Pr. A.Caycedo à l’École Phénoménologique Existentielle. »

 

 

Sa visée

Un entraînement en SC permet de travailler sur le tonus de la conscience pour que celle-ci « se dévoile à elle-même » et se tonifie.

Une conscience dévoilée libère et renforce nos capacités (confiance en soi, harmonie physique et mentale, concentration, mémoire, sommeil, autonomie, créativité, communication … )

 

 

Pour quoi ?

 

 

       Permettre la détente physique et mentale

 

       Retrouver l’énergie vitale

 

       Mieux vivre son quotidien

 

       Gérer ses émotions

 

       Compléter ou renforcer une  thérapie

 

       Prendre du recul pour une meilleure existence

 

       Se donner un temps à soi

 

La pratique :

Comme toute démarche thérapeutique, de dévelopement personnel ou de découverte de soi, c’est avant tout un entraînement qui est proposé par un sophrologue entraîné, formé et diplômé de l’Ecole Caycédienne® où sont sollicités le corps, l’esprit et les valeurs de l’existence pour la découverte des paramètres de la conscience.

Une pratique régulière personnelle, suite aux séances de groupe ou individuelles accompagnées, favorise la conquête et la transformation des structures de la conscience. L’entraînement est accessible à tous : il ne requiert pas d’aptitudes physiques ou intellectuelles particulières.

 

 —————————————————————————————————————

 

LES APPLICATIONS DE LA SOPHROLOGIE

 

 

Allergies : amélioration de l’asthme, de l’eczéma.

 

Stress : gestion du stress, du trac et des émotions.

 

Développement personnel

 

Sommeil, amélioration de la qualité du sommeil.

 

Bien vivre sa maternité, son accouchement

 

Bien vivre sa vie de couple, sa retraite, son 3ème âge,

 

L’accompagnement de fin de vie.

 

Deuil d’une personne, d’une relation, d’un emploi, changements dans la vie (divorce, déménagement, nouvel emploi etc.)

 

Dépendances  affectives et autres ( alcool, tabac, café, chocolat, coca-cola, TV, jeu d’argent… )

 

Sport : préparation mentale aux compétitions, aux gestes techniques…

 

Pédagogie : préparation mentale aux examens et aux concours et épreuves…

 

 

Les fondements liés à l’histoire de son fondateur:

Le créateur de la Sophrologie Caycédienne, Alphonso Caycedo, né en 1932 en Colombie au sein d’une famille d’origine espagnole fait ses études secondaires en Colombie, il continue d’étudier à la Faculté de Médecine de Madrid où il obtient le titre de Docteur en Médecine et en Chirurgie. Il se spécialise alors en Neurologie et Psychiatrie auprès du Dr Lopez Ibor, Professeur de Psychiatrie dans la même faculté. C’est en  1960  que A. Caycedo crée le mot Sophrologie inspiré des trois racines grecques: SOS : harmonie, paix, sérénité « intact sain, harmonique » PHREN : esprit, sens large de psyché LOGOS : traité, étude.

Il fonde alors le premier département de sophrologie clinique, au sein du service de neuropsychiatrie du Pr. Lopez Ibor dans l’ancien hôpital Santa Isabèl de Madrid. Son mariage en 1963, avec une jeune française alors professeur de yoga va lui donner un regard sur les expériences des mystiques de l’orient et les capacités de modification de la conscience.

Entre 1963 et 1964 il travaille comme médecin neuropsychiatre stagiaire en étroite collaboration avec Ludwig Binswanger qui l’initie à la phénoménologie, dans son sanatorium Bellevue de Kreuzlingen, en Suisse. L’étude des grands philosophes de la Grèce classique, Platon, Aristote, Hippocrate, de la phénoménologie de Hegel, Husserl, Heidegger, Merleau-Ponty et Scheller, les relaxations de Schultz et Jacobson, la psychiatrie phénoménologique, la neurologie contemporaine et la psychologie de Freud et Jung constituent les premières sources de la sophrologie. A. caycedo insatisfait des traitements proposés aux malades« psy » à cette époque part alors séjourner en Inde , au Tibet et au Japon entre 1965 et 1968 pour y étudier les différentes philosophies.

Il s’initie au yoga indien, au bouddhisme tibétain et au zen japonais et y trouve un matériel d’une richesse exceptionnelle pour l’étude des états modifiés de conscience. De 1968 à 1982 revenu à Barcelone où il s’installe. A. Caycedo est nommé Professeur Agrégé de la chaire de psychiatrie à la Faculté de Médecine de Barcelone. Alors qu’il exerce toujours la psychiatrie, et se consacre à l’enseignement, il crée les premières méthodes sophrologiques et avec ses collaborateurs, les soumet à des vérifications rigoureusement scientifiques. Il entraîne de nombreuses personnes à ces méthodes et réalise un important travail de recherche et de diffusion de la sophrologie.

C’est entre 1982 et 1988 qu’il séjourne en Colombie et crée la sophrologie sociale au service des pays du tiers-monde. En 1988 il revient en Europe et s’installe en principauté d’Andorre où il continue la recherche sophrologique avec ses collaborateurs, et met en place l’ensemble de la méthode avec les Relaxations dynamiques. Actuellement le Professeur Caycedo poursuit son travail de recherche sur la conscience et les valeurs de l’existence, exerce la sophrologie en Espagne et en Andorre, dirige la Fondation Alfonso Caycedo et forme les sophrologues caycédiens.  

Laisser un commentaire