Des pas vers le bonheur …

Suite à une réponse faite à une personne qui traverse actuellement une période de tumultueuse dans sa vie, j’ai envie de partager les quelques mots qui me sont venus.

Puissent-ils éclairer d’autres personnes en difficulté.
Ils reflètent mon opinion d’aujourd’hui et ne prétendent pas être considérés comme des vérités universelles.

Ce sont les peurs en toutes sortes de choses ou la peur tout simplement, la vision du manque, de la solitude, le manque de confiance en Soi, de foi en la Vie … qui vont engendrer ces moments d’existence qui paraissent si difficiles à traverser. Aussi longtemps qu’une personne cultivera et conservera une de ces peurs et/ou une de ces visions du monde, aussi longtemps son existence lui paraîtra difficile.

J’avance cela en m’appuyant sur les lois de la physique quantique et l’expérimentation de ces lois.

Chacun de nous, un jour ou l’autre, a éprouvé des difficultés dans sa vie, certaines personnes ont trouvé la voie de sortie dans certains contextes, leur permettant de ne plus vivre la même chose. Pour d’autres, il y a eu blocage ou résistance au changement et ces personnes continuent à vivre cet enchaînement infernal (pensées négatives-expériences difficiles).

Pourquoi ces personnes, voire chacun de nous en fonction des contextes nous bloquons nous ou résistons nous au changement de regard?

Parce que ce qui a construit notre vision du monde et de nous même a été en grande partie fondateur de notre identité, c’est comme la colonne vertébrale, la structure centrale de notre être, l’axe qui maintient et donne la solidité.

Mais pourquoi avons nous choisi certaines visions ou croyances si elles ne nous rendent pas service?

Ces visions nous viennent des premières expériences de notre vie que nous avons automatiquement généralisées dans un premier temps. En ce qui concerne nos peurs cela s’est fait par le mécanisme physiologique et biologique de la mémoire sensorielle via le système nerveux* . Dans un second temps,  le mécanisme des croyances s’est installé pour nous sécuriser et nous donner de la cohérence dans les différents contextes de notre existence (familial, puis social, professionnel, amical …)

Remettre en question notre vision du monde nous permettrait de sortir du cercle vicieux des expériences négatives, et comme nous l’avons évoqué, reviendrait à remettre en question l’axe, la structure qui nous maintient au risque donc de tomber. Ce travail demande d’étayer notre édifice intérieur pour refaire une structure qui au lieu d’emprisonner, libère et ouvre, pour se dresser à nouveau dans une existence de joie de bonheur et de paix.

Etayer peut passer par:

  • La désactivation des peurs par la technique Tipi ou autre …
  • Faire un  travail pour (re)trouver la confiance en Soi, l’estime de Soi, avec la communication relationnelle …
  • Prendre du recul et arrêter de s’identifier à ses comportements, à ses peurs avec la sophrologie, la relaxation, la méditation, la prière (pas besoin d’une religion pour cela)…
  • Identifier et changer ses croyances limitatives avec la PNL …
  • Arrêter de juger de critiquer soi ou les autres …
  • Lire des textes inspirants …
  • Choisir des activités, des pensées, un environnement (personnes et lieu ) propices au bien être et la relaxation … choisir avec avec la détermination d’être heureux plutôt que la volonté d’avoir raison. Choisir avec son coeur et non avec son mental.
  • Se lever le matin avec l’intention d’ être utile, aider les autres,
  • Le massage, tous soins à soi et/ou à l’autre,
  • Le contact avec la nature, une alimentation la plus naturelle possible (fruits et crudités), non transformée, non industrielle,
  • Un regard positif, voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide,
  • S’ouvrir au nouveau, au différent, ne pas se fier aux modèles existants, tout est possible autrement aussi, soyons créateurs …

Prendre la responsabilité de tout ce qui arrive dans sa vie … Se rappeler que toute expérience même douloureuse est une occasion de transformation, une opportunité de régénération.

Ces propositions sont sans hiérarchie et la liste n’est pas exhaustive, chaque chemin est individuel et unique, c’est bien ce qui fait notre richesse, laissons nous guider par notre ressenti. A la clé se trouve la liberté d’être Soi dans la confiance et la foi en la Vie. Je vous souhaite non pas tous les bonheurs du monde, mais bien le vôtre, à votre mesure avec votre originalité.

 

*”Revivre sensoriellement” de Luc Nicon éditions émotions fortes.

 

Laisser un commentaire